LE FUNDRAISING: Comment ça marche ?

LE FUNDRAISING: Comment ça marche ?

Le 30 mai dernier, la Fondation ELLE accueillait Olivier Ducasse et Julie Linyer, de l’agence Faircom, pour animer la « Master Class Fundraising », en présence d’une quinzaine d’associations invitées par la fondation.

Pendant trois heures, nos deux experts de la générosité publique ont  initié nos partenaires aux différents outils de la collecte de fonds, mais aussi à des concepts comme « plan de collecte », «marketing direct », « parrainage », « base de données »...

Nous avons compilé pour vous les 10 choses à savoir pour mener à bien une campagne de fundraising, indépendamment de la taille et des moyens de votre association : 

1. L’EMOTION. Elle est le moteur du don. Lorsque l’on s’adresse à un éventuel donateur, l’émotion doit être au cœur du message. « La rationalité ne fait pas donner », confie Olivier Ducasse.

2. L’INVESTISSEMENT. Pour recevoir, il faut commencer par investir dans une communication adaptée. Prospecter de nouveaux donateurs implique forcément un coût conséquent. Cette première étape est indispensable. 

3. LE MESSAGE. Il faut s’adresser au donateur en lui expliquant que son don est nécessaire parce qu’il répond à un besoin urgent. Il n’y a que 6 millions de donateurs en France, et les collecteurs étant de plus en plus nombreux, votre message doit se démarquer.

4. LES REMERCIEMENTS. Un remerciement doit toujours être envoyé au donateur.  Plus le donateur est important, plus il mérite un traitement particulier.

5. LA FIDELISATION. Entretenir un lien de proximité avec le donateur est essentiel. 35% des primo-donateurs effectuent un deuxième don. Impliquez-le dans la vie de l’association en l’invitant aux événements que vous organisez, mais aussi à des visites sur le terrain. 

6. LA BASE DE DONNEES. Celle qui liste toutes les informations clés sur vos donateurs est une richesse. Il faut en prendre soin, l’actualiser et animer le plus souvent possible cette communauté.

7. LA COMMUNICATION. Les outils pour communiquer sont nombreux, du mailing à l’annonce presse, en passant par le spot télé, tout est envisageable. Ce sont vos objectifs de collecte qui vont conditionner le choix des moyens utilisés. 

8. LES RESEAUX SOCIAUX. La communication digitale est incontournable mais gardez en mémoire que les dons en ligne représentent seulement  7 % de la collecte en France. 

9. L’INNOVATION. Intéressez-vous à de nouvelles pratiques comme l’arrondi solidaire en caisse ou sur le bulletin de salaire ; le produit-partage ; les cartes bancaires caritatives…

10. LA MOBILISATION. Mobilisez votre réseau et tous vos bénévoles ! Ils seront fiers et enthousiastes de se voir confier une mission, comme mener une campagne de crowdfunding, qui peut se dérouler en ligne ou prendre la forme d’une réunion entre amis  à la maison.


N’hésitez plus et lancez-vous !  

 

Chloé Freoa et Michaëlla Guira

Retour