« J’te promets que je vais changer »

« J’te promets que je vais changer »

Dire aux jeunes que l’amour est une question de respect, de confiance et surtout de consentement, c’est le pari du site Internet enavanttoutes.fr, lancé le 17 février 2016 par plusieurs amis, convaincus que le numérique est le meilleur outil pour sensibiliser les filles et les garçons qui vivent leurs premiers émois amoureux.

Ce site est avant tout un lieu pour s’informer, s’interroger sur son couple et déconstruire des clichés, comme celui de la femme qui resterait avec un partenaire violent parce qu’elle aimerait ça. On peut y lire des témoignages – « Il me rabaisse souvent », « Parfois, il me fait peur » –, répondre à des quiz sur la jalousie, le sexe, ou encore se documenter à travers des vrais/faux – « siffler une fille dans la rue est un compliment ».

Enavanttoutes.fr est aussi un espace pour dire stop aux violences, en accédant à des renseignements utiles pour savoir quoi faire et qui contacter. Sur chaque page du site figurera bientôt un onglet qui permettra de se déconnecter tout en effaçant les cookies.

Un tchat est proposé à tous les internautes qui souhaitent échanger, en toute confidentialité, avec l’équipe d’En avant toute(s). Il propose une fenêtre de discussion directe et anonyme entre les jeunes femmes victimes de violences et les professionnels de l’association.

D’après une étude de la Fédération nationale Solidarité femmes, qui gère le numéro d’urgence 3919, en 2015, la majorité des appelantes avait entre 24 et 31 ans. Or, cette même étude révèle que 81% des cas de violences débutent avant l’âge de 18 ans. Malgré la mobilisation générale – associations, Etat, collectivités locales –, les jeunes filles restent un public peu sensibilisé par les campagnes d’information. La raison serait que, n’étant pas installées dans une relation amoureuse stable, elles ne se reconnaissent pas comme victimes de violences conjugales. Le tabou et la honte font également partie de cette insurmontable prise de conscience.

La Fondation ELLE a donc souhaité s’emparer de cette question d’intérêt général en soutenant l’initiative originale et pertinente de l’association. En choisissant d’investir l’outil privilégié des moins de 25 ans, le numérique, En avant toute(s) veut lutter activement contre les violences qui touchent, chaque année en France, une femme sur dix.

 

PLUS D’INFOS SUR EN AVANT TOUTE(S)

donner

 

Retour