ACTION

INTERNATIONAL

NIGER : L’école continue !

22-Feb-2017
DonnerPlus d'info

Le Niger est un immense pays de plus d’un million de kilomètres carrés qui partage ses frontières avec l’Algérie, la Libye, le Tchad, mais aussi le Nigeria, le Mali, ou encore le Burkina Faso et le Bénin. Avec une majorité du territoire située dans des zones arides, ce pays est aujourd’hui à la dernière place du classement mondial du Programme des Nations unies pour le développement.

Avec un taux d’alphabétisation de seulement 29 %, les femmes et les jeunes filles sont les premières exclues de tout système éducatif et économique.

Pour les jeunes filles originaires des villages de brousse, aller au collège implique de quitter leur famille pour aller en ville, considérée dangereuse pour elles.

Parfois, les familles acceptent de les scolariser au-delà du primaire en les plaçant chez un tuteur qui les hébergera. Mais, très souvent, les jeunes filles sont accablées par les tâches domestiques dans leur maison d’accueil, sans parler des mauvais traitements dont elles peuvent être victimes.

Pourtant, dans les nombreux villages où l’association française APPUIS intervient, les filles souhaitent poursuivre leurs études après le CM2.

Pour que l’école continue, l’association a construit et équipé deux internats dans les villes de Niamey et Falmey. Ces lieux de vie et d’études sont proches de groupements scolaires, permettant ainsi à ces jeunes femmes de poursuivre, en toute sécurité, leur enseignement au collège puis au lycée.

La Fondation ELLE a voulu s’associer à cette belle initiative, lancée par APPUIS, une association composée essentiellement d’enseignants de Bourgogne, dont l’approche bienveillante et pragmatique a permis de scolariser des dizaines d’enfants depuis 2011.

Avec le soutien de la Fondation ELLE, 20 jeunes femmes, âgées de 13 à 24 ans, sont aujourd’hui scolarisées et hébergées en internats. Elles mangent chaque jour à leur faim, disposent d’un lieu pour étudier et ont du temps pour jouer avec leurs camarades sans avoir à se soucier des corvées domestiques qu’elles auraient dû accomplir chez un tuteur.

L’association APPUIS est toujours à la recherche de nouveaux parrains prêts à soutenir la scolarité des enfants des villages de brousse et à correspondre par lettres avec leurs filleuls. N’hésitez plus et engagez-vous !

  • Partager: