ACTUALITÉ

  • home
  • ELLES ont toutes une …

ELLES ont toutes une histoire - Saison 3

  • 23-Mar-2018
  • Karine Guldemann

C’est vraiment une belle histoire ! Qui montre une fois encore qu’en unissant nos forces, on réussit de grandes choses.

« ELLES ont toutes une histoire », depuis 3 ans, c’est un travail d’équipe, et j’ose dire d’amitié !
D’abord, une belle idée surgie au cours d’un déjeuner avec la productrice Elodie Polo-Ackermann, qui dirige Imagissime. Puis la confiance des fondations d’entreprise, ADP, Air France, Chanel, Kering, Sanofi Espoir, Raja-Danièle Marcovici, Orange, RATP et Unilever qui acceptent de croire, de soutenir et de partager cette aventure.

C’est aussi le concours des titres de Lagardère Active, ELLE, bien sûr, mais aussi « Version Femina », « Paris Match », et « Télé 7 Jours », qui sort le tout premier papier.

C’est enfin un homme formidable qui a concrétisé cette troisième collection. Samuel Le Bihan, un comédien magnifique, sensible, profond, a accepté de réaliser ce troisième opus. Et le résultat est là, cette année aussi.

Le défi était de filmer 11 jeunes filles, les interroger sur les femmes qu’elles voudraient devenir dans quelques années et sur la manière dont elles voient le monde. C’était audacieux et même un peu risqué.

« J’ai cherché à retracer la vision spontanée de ces jeunes filles sur ce qu’elles seront un jour, et je l’ai fait avec la plus grande sincérité et le respect de leurs paroles », nous dit Samuel.

Cette année, nous avons voulu en effet parler de l’avenir. Elles sont 11. Elles s’appellent Sylvie, Emma, Mounia, Mathilde, Carmen, Shaza, Cindy, Romane, Thelma, Inès et Lizia. Elles ont entre 9 et 18 ans. Elles vivent à Lyon, en Normandie, à Cayenne, à Saint-Denis ou à Paris ; dans un petit village, dans une cité ou dans un camp de réfugiés.

Les garçons, le travail, la sécurité, la liberté, les violences ; elles ont un avis sur tout ; elles sont graves et touchantes, mais surtout fortes et déterminées. Je vous invite donc à faire connaissance avec elles.

Depuis quelques jours, elles sont sur France Télévisions, sur l’ensemble des chaînes, y compris France Info et TV5 Monde. Sur les antennes et les plateformes numériques.

Je vous souhaite donc 11 fois 1,30 minute d’émotions,
de sourires, de colère parfois, d’ambitions et de rêves, souvent.

Ces jeunes filles, ce sont les nôtres, celles que nous avons été, celles que nous côtoyons, celles que nos filles auront peut-être. Elles sont la démonstration que le monde ne peut se construire sans elles, à égalité avec les hommes.
Pour plus de justice, et surtout plus de bonheur.

© Richard Aujart

  • Partager: